L’avant et l’après

Je trie tout, en ce moment. Comme beaucoup de personnes depuis le premier confinement, je jette tout ce qui n’est pas essentiel, j’élimine ce qui ne scintille pas de joie, je marie-konde mon existence. En anglais, ils appellent ça to declutter, se débarrasser de ce qui encombre. Je ne sais pas encore comment me débarrasser … Lire la suite L’avant et l’après

[Critique] Danxomé, Yann Fastier

A l’origine, ce blog n’est absolument pas destiné à poster des critiques, encore moins sur des livres que je trouve très mauvais, mais here’s the thing : l’association pour laquelle je travaille a refusé cet article. Pas assez neutre, politiquement incorrect, et on risquait de se mettre la maison d’édition à dos.

Déconfinement [Nouvelle]

Nous sommes arrivés par le train de 17h03, soit quatre minutes de plus que l’heure indiquée sur nos billets. Les autres passagers, pour une raison inexplicable, ne s’en soucient absolument pas. Nous deux, nous trépignons. A peine le wagon est-il immobilisé sur la voie que nous soulevons le loquet pour nous précipiter dehors. — Poussez-vous … Lire la suite Déconfinement [Nouvelle]

taxonomie des auteur-ices

Les écrivains sont égocentriques, égoïstes, obsédés, obsessionnels, obsédant, rarement cédants mais toujours preneurs. Ils vous prennent votre énergie vitale, vous scrutent, vous observent, tombent amoureux de vous, rien du tout juste cinq minutes, juste d'un détail, parce que votre personne réelle, en chair et en os, votre petite vie, votre authenticité non ça ils s'en … Lire la suite taxonomie des auteur-ices

Escapril 2020

Cette année, et comme l'année dernière, j'ai décidé de refaire l'escapril parce qu'avec le Nano mes partiels et la pandémie j'ai vraiment que ça à foutre parce que c'est un exercice amusant et créatif. Voici le résultat (ou une partie des résultats, la plupart sont vraiment trop mauvais, soyons honnêtes) : "Dawn" "Earthly pleasures" "Submerged … Lire la suite Escapril 2020

I might not be meant to write ‘Les Misérables’ (and that’s okay)

PORTFOLIO FOR MY UNKEMPT MIND

Also posted on Academia, here

When I started writing this paper, I didn’t know what exactly it was that I wanted to talk about. I guess we all have those moments in our lives –at least I frequently do– when you feel that you just have to let out something– but what is it? What exactly have I been thinking about? What were the dreams I was having before waking up and forgetting about them? What has been eating at me for a few days?

Voir l’article original 832 mots de plus